Ring Sling Ultime Yak

245,00 TTC

Dernière pièce disponible avant un petit réapprovisionnement fin septembre.

Vous pouvez nous aider à mieux cerner la quantité nécessaire en nous écrivant au contact@tingegarden.com.

72 % coton biologique certifié GOTS
28 % laine de yak

300 g/m²
tissage triweave, version allégée

Longueur unique : 200 cm
Anneaux de couleur argent brillant

Lavage à la main uniquement !

Au lancement de Tinge Garden, en 2013, créer des écharpes de portage était pour moi une passion, avant de finalement devenir mon métier. L’envie de partager cette passion m’a tout naturellement mené à raconter l’histoire à l’origine de chaque modèle. Avec le temps, j’ai réalisé que j’étais pionnière sur ce point, même au niveau international. Raconter l’histoire de chaque modèle est maintenant devenu quelque chose de très « frenchie » dans le monde des écharpes ; et je suis très fière d’avoir inspiré les jeunes marques françaises.

Aujourd’hui, j’ai l’embarras du choix pour raconter l’histoire de notre nouveau modèle.

Cela pourrait être « une histoire de fil ». Elle commence par cette petite bobine d’essai découverte au cours de l’été 2016 dans l’atelier de tissage manuel de mon amie Barbara (de Barbro Design).

Cela pourrait être « l’histoire de la recherche de la perfection ». Nombre d’entre vous se souviennent surement du prototype que nous avons réalisé en 2017 avec le tissage twill, un Jacquard à base de sergé brisé. Cette écharpe prototype a eu beaucoup de succès, mais avec le tissage triweave en tête, je voulais aller encore plus loin. Notre premier tissage triweave s’adressait clairement aux parents confirmés dans le portage et aimant manipuler des écharpes denses. Mais comme chez Tinge Garden, nous aimons combler tout le monde, j’ai demandé à Monsieur le designer textile de développer un nouveau triweave allégé, destiné à ravir tous les parents porteurs.

Cela pourrait être « une histoire de couleur ». J’ai commencé par imaginer différentes combinaisons de couleurs pour « mon yak », pour finalement revenir à ma première idée et privilégier la pureté de cette matière luxueuse. Le résultat est une écharpe de portage très « lifestyle », facile à porter et à coordonner.

Cela pourrait aussi être « une histoire éco-responsable ». Contrairement à la chèvre cachemire, la production de la laine de yak ne contribue pas à la désertification des steppes de Mongolie. Quand vient l’hiver, le yak développe un duvet doux et chaud qu’il perd naturellement au printemps. La récolte de cette laine d’une qualité extraordinaire est effectuée simplement par un léger brossage.

Je me ferai un plaisir de vous raconter plus en détail toutes ces histoires là l’occasion de l’une des prochaines rencontres.  Mais au fond de moi, je suis persuadée que la plus belle histoire est celle que vous écrirez vous-même, en portant votre enfant contre vous.

Pour éviter de feutrer la laine, il est primordial de laver votre écharpe à la main, en évitant les écarts de température (à froid) et les agitations.

Dernière pièce disponible avant un petit réapprovisionnement fin septembre.

En stock

Catégorie :